Billetterie Ticket Théâtres : Réservez votre billet

CABARET CONTEMPORAIN

CABARET CONTEMPORAIN

  • Mar. 18 mai à 20 h
  • Malakoff scène nationale - Théâtre 71, Cinéma Marcel Pagnol, Fabrique des arts -

Cabaret contemporain invite Linda Olah et Isabel Sörling à rendre hommage à Moondog, personnage fantasque du New York des années 50, s’adonnant à la musique aux coins des rues avec son casque, sa lance et ses habits de viking. Une star de l’underground, DJ avant l’heure, artiste hors catégorie et hors du temps.

Cabaret contemporain s’est fait pour spécialité de relire de grandes œuvres du passé pas dépassées. C’est encore le cas avec Moondog, clochard céleste constamment à l’avant-garde, proche de Charlie Parker et de Philip Glass, inspirateur de Bob Dylan et de Tom Waits. Sa musique a traversé le XXesiècle en bravant les chapelles musicales : du jazz, des musiques baroque et répétitive, de la pop ou des pulsations tribales des Indiens d'Amérique. Du miel pour le Cabaret contemporain qui, pour l’occasion, invite deux chanteuses suédoises aux voix uniques, qui se superposent, se décalent et se répondent dans un univers vaporeux, où les cinq musiciens se plaisent à brouiller les pistes sonores. Une musique captivante, inclassable, spirituelle qui, contre toute attente, n’est absolument pas réservée aux initiés.



Auteur(s) :
" HOMMAGE À MOONDOG "

Complément d’informations :
Ma 18 Mai, 20:00

durée 1h00

FOYER-BAR THÉÂTRE 71

MOBY DICK

MOBY DICK

INDISPONIBLE
  • Mer. 19 mai à 19 h + autres dates
  • La Grande Salle - Le Monfort - Paris

 - Herman Melville / Yngvild Aspeli / Plexus Polaire -

Après le succès de Chambre noire, Yngvild Aspeli revient au Monfort avec sa nouvelle création. Moby Dick raconte l’histoire d’une expédition baleinière mais aussi celle d’une obsession, une enquête sur les inexplicables mystères de la vie et une plongée vertigineuse à l’intérieur de l’âme humaine.

Yngvild Aspeli continue de chercher comment le jeu d’acteur, les marionnettes, la musique et la vidéo, le texte et les images, peuvent se rencontrer, se superposer, se mélanger et créer un langage étendu ou une expérience physique où « le tout » raconte.

Avec sept acteurs, une cinquantaine de marionnettes, des projections-vidéos, un orchestre englouti et une baleine grandeur nature, Yngvild Aspeli met en scène ce magnifique monstre de la littérature.


DISTRIBUTION

Inspiré du roman d’Herman Melville

Mise en scène
Yngvild Aspeli

Assistant mise en scène
Pierre Tual

Dramaturgie
Pauline Thimonnier

Acteurs et marionnettistes
Pierre Devérines, Sarah Lascar, Aitor Sanz Juanes, Alice Chéné, Viktor Lukawski, Maja Kunsic et Andreu Martinez Costa

Composition musique
Guro Skumsnes Moe, Ane Marthe Sørlien Holen

Fabrication marionnettes
Polina Borisova, Yngvild Aspeli, Manon Leblanc, Élise Nicod et Sébastien Puech

Scénographie
Élisabeth Holager Lund

Lumière
Xavier Lescat et Vincent Loubière

Vidéo
David Lejard-Ruffet

Costumes
Benjamin Moreau

Son
Raphaël Barani

Regard extérieur
Paola Rizza

dans le cadre de la BIAM

Audiodescription et visite tactile le 21 mai à 20h30 (avec Accès Culture)
réservation : publics@lemonfort.fr / 01 56 08 33 46

EIGHTEEN

EIGHTEEN

INDISPONIBLE
  • 19 et 20 mai 2021 à 19 h 30
  • Hors les murs - Le Carreau du Temple - Paris

 - Thierry Micouin -

Antidote au temps qui passe, ni nostalgique ni grave, Eighteen évoque la relation père-fille. La pièce revisite une portion d’histoire de la danse contemporaine à travers le vécu de Thierry Micouin et celui de sa fille Ilana qui a assisté aux répétitions et spectacles que son père a créés ou auxquels il a participé en tant qu’interprète et vidéaste.

À la fois dialoguée et dansée, la pièce comporte des images d’archives. La composition sonore de Pauline Boyer écrit la nouvelle sémantique de cette relation dans son actualité.

DISTRIBUTION

Chorégraphie
Thierry Micouin

Création sonore
Pauline Boyer

Interprétation
Ilana Micouin et Thierry Micouin

Regards Pénélope
Parrau, Dalila Khatir

Lumières
Alice Panziera

Régie générale et son
Benjamin Furbacco

HORS-LES-MURS au Carreau du Temple

INCANDESCENCES

INCANDESCENCES

  • 19 et 20 mai 2021 à 20 h
  • Malakoff scène nationale - Théâtre 71, Cinéma Marcel Pagnol, Fabrique des arts -

Ahmed Madani donne la parole à la jeunesse issue de l’immigration. Il élabore, sur le vif, un théâtre des relations amoureuses à partir de la vie des protagonistes, leurs histoires et traditions familiales, leurs religions, leurs origines. Un spectacle vérité qui ressemble à la France d’aujourd’hui.

Ces jeunes filles et ces jeunes hommes n’ont pas froid aux yeux, ils s’emparent du plateau avec jubilation et malice pour dire ce qui les unit, ce qui les sépare, ce qui les fragilise, ce qui leur donne la force de se tenir debout et d’avancer. Ils s’adressent à nous avec éloquence, fierté, drôlerie et élégance. L’auteur et metteur en scène Ahmed Madani, nous invite à découvrir une forme de sociologie poétique inédite, où fiction et réalité s’entremêlent. Tantôt légers, tantôt graves, ils évoquent leur premier « je t’aime », leur premier baiser, leurs premiers émois. Ce récit universel, joué, dansé, chanté, est l’expression de l’immense joie d’amour qui a engendré notre humanité. C’est aussi un immense éclat de rire qui résonnera longtemps après que les feux de la rampe se seront éteints.



Auteur(s) :
AHMED MADANI

Complément d’informations :
création théâtre

- - - - - -

Je 3, Ve 4 Déc, 20:00

durée 1h45

THÉÂTRE 71

- - - - - -

Publics en fabrique

bord de plateau Les pieds sur scène
Je 3 déc, à l’issue, restez en salle
Pour Incandescences, le dernier volet du triptyque Face à leur destin, Ahmed Madani a rassemblé des centaines de filles et garçons d’Île-de-France au fil de plusieurs semaines de stages-auditions dont une décisive à Malakoff. Rencontrez ces jeunes filles et jeunes hommes qui ont accepté d’ouvrir leur cœur et de raconter la singularité de leurs vies ordinaires au caractère extraordinaire. Quelles raisons les ont poussés à prendre part à cette aventure ? De quelle manière leurs récits ont-ils étés sublimés par l’écriture dramaturgique du metteur en scène ? Comment ressentent-ils le lien entre leur destin personnel et les débats de société actuels ?

L'Onde

  • Jeu. 20 mai à 18 h + autres dates
  • MC93 - BOBIGNY

Nouvelle étape dans la recherche persistante et toujours renouvelée de Nacera Belaza autour de l’infini méconnu en nous : comment, par la danse, atteindre l’expression d’une plénitude, par-delà la technique corporelle ?

Pour cette création, qui puise partie de son inspiration du côté des danses traditionnelles algériennes, la chorégraphe est accompagnée de quatre complices sur le plateau

ILLUSIONS PERDUES

ILLUSIONS PERDUES

  • 25 et 26 mai 2021 à 20 h
  • Malakoff scène nationale - Malakoff

Après s’être révélée dans les mises en scène des récits d’Homère, puis de Chanson douce de Leïla Slimani à La Comédie-Française, Pauline Bayle s’empare du génie de Balzac pour témoigner des hommes et d’une société dans toute sa complexité. Portée par une théâtralité sobre et juste, entièrement basée sur le jeu des acteurs, Illusions perdues, œuvre capitale de La Comédie humaine de Balzac, déroule l’ascension et la chute d’un petit poète quittant son Angoulême natale pour monter à Paris, avant de voir ses ambitions fracassées sur le mur du réel. Avec une poignée d’acteurs pour incarner la trentaine de personnages peuplant ce roman monstre de l’ambition et de l’argent, elle met en lumière, deux siècles plus tard, la soif de réussite qui peut nous asservir.



Auteur(s) :
D'APRÉS HONORÉ DE BALZAC, PAULINE BAYLE

Complément d’informations :
je 5 & ve 6 nov, 20:00

durée 2h30

Théâtre 71

- - - - - -

Publics en fabrique

atelier théâtre Ne faire qu’un avec le personnage


Dans l’adaptation de Pauline Bayle, Lucien est joué par une comédienne et quatre acteurs changent de rôle en un claquement de doigts, faisant fi des conventions psychologiques réalistes. Comment faire en sorte d’être le plus disponible possible, à même de mobiliser notre corps, nos émotions, notre pensée pour ne faire qu’un avec le personnage ? Secret de fabrique mis en pratique avec Isabelle Antoine, cheville ouvrière de la compagnie, au centre du jeu de ces illusions.

› Sa 14 nov, 10:00 – 16:00 à la Fabrique des arts
40 € et réduit 20 €, atelier réservé aux spectateurs d’Illusions perdues

Aux quatre vents

Aux quatre vents

  • Sam. 29 mai à 15 h
  • Théâtre 13 Jardin - PARIS

Programme
Michael Haydn Divertimento pour cor, alto et contrebasse (Allegro),
Andrey Rubtsov Marbella Fantasy, pour flûte, hautbois et piano,
Gabriel Fauré Quatuor pour piano et cordes no 1 en ut mineur,
Mili Balakirev Octuor pour piano, flûte, hautbois, cor, violon, alto, violoncelle et contrebasse

Avec Jean-Claude Bouveresse (violon), Claire Parruitte (alto), Caroline Peach (contrebasse), Marina Chamot-Leguay (flûte), Guillaume Pierlot (hautbois), Gilles Bertocchi (cor), Bénédicte Péran (piano)

Voici en un concert quatre compositeurs aux différentes fortunes. Le premier aura sans doute été éclipsé par son trop génial frère : Michael Haydn, aîné de Joseph, a pourtant composé quelque huit cents œuvres, dont ce Divertimento allègre illustre le raffinement. Le deuxième aura souffert d’avoir de trop brillants amis : pour avoir été associé au groupe des Cinq (Borodine, Moussorgski, Rimski-Korsakov et Cui). Mili Balakirev se verra passablement et injustement oublié. Gabriel Fauré aura seulement eu à déplorer d’avoir atteint la perfection dès son premier quatuor pour piano et cordes. Quant au dernier, le Russe Andrey Rubtsov, né en 1982, il ne souffre que d’avoir un bel avenir devant lui.



Auteur(s) :
Orchestre de Chambre de Paris

Complément d’informations :
Samedi 29 mai 2021 à 15h
1h20 sans entracte

40° SOUS ZÉRO

40° SOUS ZÉRO

  • Jeu. 3 juin à 18 h 30 + autres dates
  • La Grande Salle - Le Monfort - Paris

 - Copi / Louis Arene / Munstrum Théâtre -

Après le succès rencontré la saison dernière, nous retrouvons avec le plus grand plaisir l’équipe du Munstrum Théâtre pour clore cette saison. Monstrueuses, hilarantes et subversives, ces deux pièces au climat frigorifique mettent en scène les luttes fratricides de personnages cruels et extravagants en marge de la société et de l’espèce humaine. Ici, on change de sexe à gogo et on crève pour mieux ressusciter dans un ballet post-apocalyptique, trash et jubilatoire.

En jouant des contrastes entre kitsch et sublime, cruauté et drôlerie, le spectacle est aussi une œuvre plastique et musicale qui aborde les textes de Copi avec puissance et désinvolture pour en révéler la portée politique, la poésie déglinguée.

Dans une transe joyeuse et dévastatrice est célébré un théâtre de la catastrophe et de la cruauté, certes, mais un théâtre du rire et de la surprise avant tout. Un théâtre de la fin de l’impossible. Un théâtre où la révolution pourrait enfin advenir.

DISTRIBUTION

texte Copi

Mise en scène
Louis Arene

Avec Louis Arene, Sophie Botte, Delphine Cottu, Olivia Dalric, Alexandre Éthève, Lionel Lingelser, François Praud

Conception
Louis Arene, Lionel Lingelser

Dramaturgie
Kevin Keiss

Assistante mise en scène
Maëliss Le Bricon

Stagiaire mise en scène
Mo Dumond

Création costumes
Christian Lacroix
assisté de Jean-Philippe Pons et Karelle Durand

Scénographie, masques
Louis Arene

Création coiffes, maquillage
Véronique Soulier-Nguyen

Création lumières
François Menou

Création sonore
Jean Thévenin
assisté de Ludovic Enderlen

Regard chorégraphique
Yotam Peled

Assistant scénographie, régie générale, accessoiriste
Valentin Paul

Régie lumières
Victor Arancio

Accessoiriste, régie son
Ludo Enderlen

Assistant accessoiriste
Julien Antuori

Cheffe d’atelier costumes
Lucie Lecarpentier

Costumières
Tiphanie Arnaudeau, Hélène Boisgontier, Castille Schwartz

Stagiaires costumes
Marnie Langlois, Iris Deve

Administration, production
Alexandra Romaniew

Attachée de presse
Murielle Richard

Diffusion
Florence Bourgeon

Parler la bouche pleine

Parler la bouche pleine

  • Jeu. 3 juin 2021 de 19 h à 20 h + autres dates
  • IVT - International Visual Theatre -

« Le théâtre n’est pas chargé de représenter la psychologie, mais les passions. » - Ariane Mnouchkine

Parler la bouche pleine est un spectacle autour de la non-parole.

Ni danse, ni mime, simplement une histoire sans un mot, avec un geste, un mouvement, un regard, en convoquant l’imaginaire de chacun, pour parler du thème universel de « la famille ».
Avec du rire et du drame.
Avec des ralentis et du silence pour voir les choses
Avec des bras qui dansent, des mains qui caressent et ne vont pas au bout.
Avec des repas qui se répètent.
Des repas avec des présents et des absents, des repas avec des assiettes qui dansent, des couverts qui volent.
C’est un opéra muet où les sentiments sont vus, vécus sans un mot.
Ça parle de notre vie, de nos tristesses et de nos sourires.



Auteur(s) :
CIE DU DAGAR

Complément d’informations :
jeudi 19h + rencontre public/compagnie
vendredi 20h
samedi 18h
dimanche 16h


Durée 1h05
Dès 14 ans

A D-N

  • Sam. 5 juin à 18 h + autres dates
  • MC93 - BOBIGNY
TON PÈRE 2021

TON PÈRE 2021

  • Jeu. 17 juin 2021 à 20 h 30 + autres dates
  • La Grande Salle - Le Monfort - Paris
La Mouette

La Mouette

  • Ven. 25 juin 2021 à 20 h + autres dates
  • MC93 Maison de la Culture de Seine-St-Denis -

Cyril Teste poursuit avec maestria sa recherche sur la performance filmique et propose une libre adaptation de la pièce la plus personnelle, la plus autobiographique d'Anton Tchekhov. Il retrouve l'homme à travers l'oeuvre en portant un regard nouveau sur les personnages mythiques et fascinants qui la traversent.

Faire du plateau un atelier de travail dans lequel l'artiste Tchekhov élabore des esquisses successives, des formes possibles de l'oeuvre finale, c'est ce que propose Cyril Teste dans cette libre adaptation percutante d'une œuvre à tiroir qui ne cesse de livrer sa richesse au gré des lectures diverses qui en sont faîtes. Il poursuit sa recherche sur la performance filmique mêlant théâtre et cinéma.

Utiliser la nouvelle traduction d'Olivier Cadiot, c'est inscrire La Mouette dans l'ici et maintenant. Mêler d'autres textes d'Anton Tchekhov, correspondances ou extraits de nouvelles, c'est ajouter une autre parole de l'auteur, différente mais aussi puissante. Faire surgir des images filmées dans la représentation, c'est se rapprocher des visages, révéler les émotions et capter au plus près les énergies brutes que produisent les acteurs. Mettre au cœur du projet les relations entre une mère et son fils, Arkadina et Treplev, l'actrice au sommet de son art et l'auteur en devenir, c'est accepter l'aide de la psychanalyse pour cerner le caractère oedipien d'une histoire qui ne cesse de nous bouleverser depuis plus d'un siècle.

Avec la Fondation d’entreprise Hermès, dans le cadre de son programme New Settings

Mise en scène Cyril Teste

D’après Anton Tchekhov
Traduction Olivier Cadiot

Avec Vincent Berger, Hervé Blanc, Olivia Corsini, Katia Ferreira, Mathias Labelle, Liza Lapert, Pierre Timaitre, Gérald Weingand

Assistanat à la mise en scène Marion Pellissier, Céline Gaudier, Anaïs Cartier
Dramaturgie Leila Adham
Scénographie Valérie Grall
Création lumière Julien Boizard
Création vidéo Mehdi Toutain-Lopez
Images originales Nicolas Doremus et Christophe Gaultier
Compositing Hugo Arcier
Musique originale Nihil Bordures
Ingénieur du son Thibault Lamy
Costumes Katia Ferreira
Construction décor Atelier Artom
Direction technique Julien Boizard
Régie générale Simon André
Régie plateau Guillaume Allory, Simon André, Frédéric Plou ou Flora Villalard
Régie son Nihil Bordures ou Thibault Lamy
Régie lumière Julien Boizard ou Nicolas Joubert
Régie vidéo Mehdi Toutain-Lopez, Claire Roygnan ou Baptiste Klein
Cadreurs-opérateurs Nicolas Doremus, Christophe Gaultier, Paul Poncet ou Marine Cerles

Administration, production et diffusion Anaïs Cartier, Florence Bourgeon et Coline Dervieux
Relations presse Olivier Saksik
-
Production Collectif MxM

Coproduction Bonlieu Scène nationale Annecy, Théâtre du Nord CDN de Lille Tourcoing Hauts-de-France, Printemps des Comédiens, TAP-Scène nationale de Poitiers, Espace des Arts Scène nationale Chalon sur Saône, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines Scène Nationale, Comédie de Valence-Centre dramatique national Drôme Ardèche, Malraux, Scène nationale de Chambéry, Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique, Théâtre Sénart, Célestins-Théâtre de Lyon, Scène Nationale d’Albi, Le Parvis Scène nationale Tarbes Pyrénées, Théâtre Vidy, Lausanne

Avec la participation et le soutien de Francis Kurkdjian, du DICRéAM, et du programme de coopération territoriale européenne INTERREG V France-Suisse dans le cadre du projet PEPS Annecy-Chambéry-Genève-Lausanne, du Théâtre Monfort, de la Maison Jacques Copeau

Avec le soutien de la Fondation d'entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings

Remerciements Jacqueline Berthier, Mireille Brunet, Jean-Pierre Dos, Ivan Grimberg, Joël Jouanneau, Olivier Schnoering, SMode Tech (Francis Maes et Alexandre Buge)

Le Collectif MxM est artiste associé à Bonlieu Scène Nationale Annecy, au Théâtre du Nord Centre Dramatique National de Lille Tourcoing Hauts-de-France et à l’Espace des Arts Scène nationale de Chalon sur Saône, et soutenu par la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France - Ministère de la culture et de la communication et la Région Île-de-France.

Cyril Teste est membre du collectif d'artistes du Théâtre du Nord Centre Dramatique National de Lille Tourcoing Hauts-de-France et de l’Ensemble artistique de La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche.



Auteur(s) :
Cyril Teste et Collectif MxM

Complément d’informations :
Spectacle conseillé à partir de 15 ans

ven 25 juin 2021 – 20h00
sam 26 juin 2021 – 18h00
dim 27 juin 2021 – 16h00
mar 29 juin 2021 – 20h00
mer 30 juin 2021 – 20h00